Alimentation et accessibilité

Par Cnam-ISTNA, Expertise alimentation, activité physique et santé

 
Recommandations en alimentation à prix compté

Le minimum en-deçà duquel il est pratiquement impossible de respecter les apports nutritionnels recommandés est de 3,50€ par jour et par adulte (Darmon et al; J nutrEduc Behav, 2006). A partir d’environ 4€ par jour et par personne il est donc possible de manger équilibré.

Les légumineuses ne coûtent pas chère. Elles peuvent être une bonne alternative à la viande et au poisson en les associant avec des céréales.

En France, l’eau du robinet est parfaitement contrôlée, offrant ainsi toutes les garanties sur le plan de la santé. L’eau du robinet, bien moins chère que les eaux en bouteille, reste aussi la plus facile d’accès.

Eviter au maximum le gaspillage peut également permettre de gérer son budget alimentaire. Il faut différencier la DLC : date limite de consommation où le produit devient impropre à la consommation de la DDM : date de durabilité minimale où le produit peut perdre en goût ou texture mais reste consommable sans danger.

Accessibilité à une alimentation équilibrée, protectrice de santé

Parce que l’alimentation est au cœur d’enjeux sociaux, économiques, sanitaires et environnementaux majeurs, il est fondamental de se poser la question de l’accessibilité dans les actions de santé publique.

L'alimentation recouvre un ensemble de problématiques très variées en matière d’accessibilité :

  • permettre l’accès de tous à une nourriture suffisante et de qualité,
  • garantir la sécurité des aliments et la santé publique,
  • maintenir des cultures culinaires et des liens sociaux.

 Ressources du Programme national de l’alimentation  

Le Programme national de l’alimentation (PNA) commencé en 2010 sur le thème « Bien manger, c’est l’affaire de tous », s’enrichit d’actions autour de l’éducation alimentaire de la jeunesse, de l’ancrage territorial et de la mise en valeur du patrimoine local. Il est souligné l’importance d’acquérir des habitudes alimentaires favorables à la santé dès le plus jeune âge par des actions d'information et d'éducation à l'alimentation au sein des activités périscolaires, scolaires et de loisirs organisées au sein des projets éducatifs territoriaux. Il existe des ressources pour mettre en œuvre des activités en l’alimentation dans le cadre du Programme national alimentation http://agriculture.gouv.fr/mots-cl%C3%A9s/pna.

Exemple de projet en lien avec la nutrition adaptés aux adultes

Des leviers pour agir

Au regard des objectifs pédagogiques et en fonction des âges et du niveau de compréhension, de nombreuses activités intégreront des dimensions de l’accessibilité et diversité en alimentation comme :

  • la préservation du modèle alimentaire (plaisir, convivialité, partage des repas ….)
  • la transmission des pratiques alimentaires à conforter (manger à table et l’art de la table du repas quotidien au repas de fête, cuisiner selon le temps, le budget et l’équipement, cultiver le jardin et explorer les techniques de conservation...)
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire
  • la valorisation des produits locaux et la découverte des fruits et légumes
  • la connaissance des pratiques d’agriculture locale (visite guidée chez les professionnels de la filière fruits et légumes)

Objectifs éducatifs

Autour des connaissances

Autour des attitudes

Autour des réalisations

· Favoriser l’accès à une alimentation durable

· Diminuer le gaspillage

Connaître la provenance, le mode de fabrication et la conservation des aliments

Savoir comment réduire le gaspillage alimentaire tous les jours

Développer le respect pour les aliments et le sens de la récupération

Construire des repas malins pour la planète

· Valoriser les cultures et habitudes alimentaires

Identifier les spécificités de manger et bouger selon les cultures, les pays, les saisons

Développer la curiosité vers d’autres cultures nutritionnelles

Savoir décrire les richesses des habitudes nutritionnelles de sa famille

· Identifier les ressources alimentaires locales

Identifier des ressources en nutrition dans l’environnement

Mettre en valeur le patrimoine nutritionnel

Savoir cartographier les ressources en nutrition

Comment permettre l’autonomie dans les pratiques alimentaires ?

Pour guider les professionnels sur le sens de l’accessibilité et diversité en alimentation

Dans les activités éducatives centrées sur l’alimentation, il convient de donner de l’importance à la valorisation des produits locaux, socle de notre alimentation. Pour exemple des activités du type table de découverte ou atelier sensoriel des fruits et légumes, des pains et céréales, un atelier de buveur d’eau pour valoriser l’eau du robinet.

Dans les activités culturelles centrées sur l’alimentation, l’activité physique peut être intégrée en mettant l’accent sur une approche variée des de pratiques : de loisirs par le jardinage, de visites à pied ou en mobilité douce (vélo, trottinette) de professionnels de la filière fruits et légumes ou lors de géocache pour découvrir le patrimoine alimentaire local de proximité.

Pour donner envie d’adopter des comportements nutritionnels favorables à leur santé

Les activités sous des formes artistiques et culturelles offrent un panel d’objectifs d’éducation nutritionnelle diversifiés, tant dans les attitudes, les envies et le plaisir que sur des éléments de connaissances et de mises en œuvre de pratiques alimentaires. C’est cette complémentarité des objectifs éducatifs qui est garant du service apporté, c’est-à-dire des personnes plus autonomes dans leur choix nutritionnel.

Pour ne pas stigmatiser les différences, culpabiliser ou accentuer les inégalités de santé en matière de nutrition (alimentation et activité physique), le contenu des activités est formulé de façon positive, mettant en lumière les aspects protecteurs, la diversité des choix possibles et la prise en compte des environnements.

Possibilités de mise en œuvre des activités en alimentation

-En institution, établissement spécialisé avec :

  • les professionnels de la restauration collective par la mise en pratique de réalisations culinaires avec les gestes d’hygiène en cuisine comme préparer un pique nique santé,
  • les éducateurs, les enseignants par la sensibilisation à l’alimentation dans la vie de tous les jours, l’éducation aux comportements favorables, le développement des connaissances sur les recommandations alimentaires protectrices de santé, l’envie et le plaisir à réaliser des courses, de la cuisine, des collations voir des repas

-En famille, avec entourage ou seul : faire une liste de courses, savoir acheter, connaître des techniques de base pour faire des repas, gérer un budget alimentaire…

-En association

Proposer une diversité de loisirs autour de l’alimentation : visites sur la provenance et la fabrication, marchés locaux, fermes pédagogiques, ateliers culinaires, atelier de fabrication des confitures, de conserve, de surgelé avec les fruits et légumes…

Sources

Programme national nutrition santé

- Site www.mangerbouger.fr

- Formation gratuite elearning PNNS, actions, outils et acteurs locaux  www.istna-formation.fr

 Programme National pour l’alimentation (PNA) 2015

- Site www.alimentation.gouv.fr

 ICOFAS.fr

- Plate forme digitale  www.icofas.fr

Publications

Darmon N, Ferguson E, Briend A. (2006) Impact of a cost constraint on nutritionally adequate food choices for French women: an analysis by linear programming. J Nutr Educ Behav; 38:82-90.